De Maïa à Tilko

※ créer autrement

Le chemin parcouru

Un Master de design

En 2016 Maïa Mentrel obtient son diplôme de master de design spécialisé dans la couleur à l'UFR des arts de Strasbourg. Elle a appris à y développer des projets de graphisme, d'objet, d'espace et de stylisme avec une approche pointue de la couleur. En parallèle de ses projets étudiants, elle développe des bijoux à partir d'éléments chinés ici et là qu'elle assemble et vend à son entourage. Au cours de ses recherches de textures, de formes, de matière, une fascination pour les savoir-faire grandit en elle. La curiosité l'amène à interroger comment sont conçues telle ou telle chose qu'elle récupère. C'est pourquoi, en plus du chinage de petites pièces, elle récupère et démonte des "objets non désirés" pour pouvoir saisir l'essence même de ce qu'elle transforme en bijoux.

Trois années à Paris

Après ses études, Maïa a travaillé au Viaduc des Arts à Paris 12e pendant 3 ans, en tant qu'assistante designer de Tzuri Gueta. C'est l'atelier idéal où se croisent un savoir-faire particulier avec la création de bijoux et d'objets dans des textures et couleurs incroyables. Cet emploi a été l'opportunité parfaite permettant de lier ses études et sa passion pour les bijoux. L'ensemble des réalisations sont uniques et fabriquées à la main avec une technique brevetée alliant silicone et textile. Arrivée dans un premier temps pour un stage, Maïa a rapidement évolué et a su maitriser la technique et les enjeux de l'entreprise ce qui lui a valu le poste de chef d'atelier au bout de deux ans. Ces 3 années très enrichissantes lui ont permis de développer une finesse de travail et ont repoussé les limites de sa créativité.

La création de Tilko

Pendant ses années à Paris, Maïa a analysé et assimilé les problématiques du bon fonctionnement d'un atelier des métiers d'arts. Sans savoir encore comment combiner recyclage, création et luxe, l'idée de vivre de son travail dans un milieu rural est devenue plus qu'une simple envie. Originaire des Vosges, le désir de mettre à l'honneur les savoir-faire qui s'y trouvent a été le déclic. Continuer à chiner est une chose, mais trouver de la matière de haute qualité à recycler et en abondance est primordial pour créer plus sereinement. Maïa est allée toquer aux portes des Entreprise du Patrimoine Vivant (label EPV) locales. Au fil des rencontres et des expérimentations de matières, elle a découvert le potentiel environnemental et territorial de cette démarche.

Qu'est ce que le labeL EPV ?

Entreprise du patrimoine vivant (EPV) est un label officiel français, créé en 2005, délivré sous l'autorité du ministère de l'Économie et des Finances, afin de distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels jugés comme d'excellence. Il est attribué pour une période de cinq ans renouvelable.

La création d’une marque s’est avérée nécessaire, car au delà du travail de la designer, il y a l’identité des entreprises par l’utilisation de leurs matières récupérées. Lorsque Maïa crée des bijoux, des éléments de décorations ou des accessoires, elle met en lumière un savoir-faire de haute volée en rappelant d’où proviennent les matériaux. Les créations Tilko sont uniques ou de petites séries, faites à la main dans une finesse d’exécution pour honorer ces matières nobles.

Tilko En trois points

Les partenaires de Tilko

s

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labo.

No products in the cart.